Changement de posture : passer de salarié à indépendant

De nos jours, de plus en plus de salariés décident de se lancer dans l’entrepreneuriat pour créer leur propre activité. Cependant, la transition n’est pas toujours aussi facile à effectuer qu’on le pense. Il existe un bon nombre d’informations à prendre en compte avant de devenir un indépendant (ou freelance). Dans cet article, nous vous expliquons toutes les étapes à suivre pour passer de salarié à freelance.

 

La différence entre le statut de salarié et d’indépendant

 

Avant d’expliquer comment passer de salarié à indépendant, il convient de mettre au clair les différences qui existent entre ces deux statuts.

La rémunération

Une différence fondamentale entre un salarié et un freelance réside dans la rémunération. Un salarié, dans la grande majorité des cas, perçoit un salaire mensuel fixe, et cela, peu importe les missions qu’il accomplit. Ce qui signifie que si ce dernier a été plus ou moins productif durant le mois, il ne gagnera ni plus (mis à part les primes de performance) ni moins d’argent.

En revanche, le freelance est payé uniquement en fonction du travail qu’il effectue. Ainsi, son chiffre d’affaires dépendra de ses contrats. Il n’a donc pas l’assurance d’un salaire fixe. Cependant, il a l’avantage de ne pas être limité dans sa rémunération puisqu’il peut choisir ses contrats et fixer lui-même ses tarifs.

La façon de travailler

En général, un salarié dispose d’un horaire de travail fixe (7 h/jour) et il en est de même pour ses jours de repos. Quant au freelance, il peut gérer lui-même son temps de travail comme bon lui semble. C’est-à-dire que si ce dernier souhaite travailler moins afin de se reposer ou plus pour gagner plus d’argent, il peut le faire en toute liberté, sans que cela ne dérange personne.

Cependant, il est à retenir que ce n’est pas toujours un avantage de choisir ses horaires et ses jours de travail. De nombreux freelances ont tendance à négliger les repos ou à travailler les week-ends pour une meilleure rémunération. Pourtant, se reposer est vital pour rester en bonne santé.

Le mode de collaboration

La dernière différence majeure concerne le mode de collaboration.

Un salarié signe un contrat de travail et a un lien de subordination avec son employeur. Il est assujetti à des horaires de travail, doit fournir le travail qu’on lui donne, doit respecter les règles de l’entreprise.

Au contraire, le freelance est du même « niveau » que son client. La relation est de type « prestataire » / « client ». Les négociations de la mission se font par les 2 parties indépendantes.

Le contrat n’est pas un contrat de travail mais un contrat de prestations.

Les étapes à suivre pour réussir son changement de posture

 

Afin de passer du statut de salarié à celui d’indépendant sans encombre, vous devrez passer par les quelques étapes clés présentées ci-dessous.

 

Avoir un projet bien réfléchi

Avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat, demandez-vous d’abord si le statut d’indépendant vous convient réellement. Certes, si la flexibilité, l’autonomie et la possibilité de percevoir de l’argent à la hauteur de votre travail vous intéressent fortement, c’est que vous êtes probablement prêt à franchir le pas.

Ensuite, mettez bien au clair toutes vos idées concernant votre projet. Réfléchissez notamment aux compétences que vous pourrez proposer en tant que freelance, car celles-ci seront au cœur de votre activité. Il est également nécessaire que vous fassiez une étude de marché afin d’établir de bonnes stratégies d’acquisition de clients. Enfin, assurez-vous que vous avez les ressources nécessaires pour lancer votre projet.

Choisir un statut juridique

Une fois que vous avez bien défini votre projet, vous devrez ensuite faire le choix d’un statut juridique. En effet, le lancement d’une activité en toute indépendance nécessite un statut d’indépendant. Pour cela, vous pouvez créer une entreprise (micro-entreprise, entreprise individuelle, EURL, SASU) ou bien opter pour une forme alternative comme le portage salarial.

Chacun de ces statuts présente des avantages, mais aussi quelques inconvénients (coût parfois onéreux, impôts élevés, seuil de chiffre d’affaires…). À vous de choisir celui qui conviendra le mieux à vos besoins.

Trouver des missions

En tant que freelance, vous devrez chercher vous-même vos missions. Ce qui signifie que vous allez devoir utiliser les bons canaux. N’hésitez pas à chercher des appels d’offres correspondant à vos services sur Internet et à faire votre promotion sur les réseaux sociaux. Qu’on se le dise, il n’est pas toujours évident de trouver des missions intéressantes et lucratives, mais ce n’est pas pour autant que vous devriez accepter toutes les propositions qui se présentent. Gardez toujours en tête qu’en tant que freelance, vous êtes libre de choisir vos clients !

Dans le cas où vous avez peur de sauter le pas en passant directement du statut de salarié à celui d’indépendant, il est conseillé de vous tourner vers le portage salarial. Cette forme d’emploi est un mélange parfait entre le statut de salarié et celui d’indépendant. Chez Qualitalents, nous vous accompagnons au mieux pour adopter ce statut.

Dans la même catégorie

L’histoire du portage salarial

L’histoire du portage salarial

Par définition, le portage salarial est une catégorie d’emploi particulier et hybride. Il se distingue par une relation tripartite entre un client, un indépendant salarié et une entreprise de portage salarial. Cette forme d’emploi associe un statut d’indépendant avec...

lire plus
Définir son offre

Définir son offre

Vous avez défini votre positionnement ? Parfait ! Si vous ne l'avez pas encore fait, c’est le moment de jeter un coup d'œil à notre article sur ce sujet 🙂 Maintenant, nous pouvons aborder le sujet de l’offre de services. L’offre de services qu’est-ce que c’est ?...

lire plus